• Article à la une

    Frank Abagnale : la fin de l’innocence ?

      Mauvais fils, bon escroc ! Frank Abagnale, qui a accédé à la notoriété avec le film “Attrape moi si tu peux” où il était incarné par Leonardo DiCaprio, escroqua d’abord son père pour un montant de 3400 dollars. Les mauvais fils faisant probablement les bons escrocs, après s’être fait la main sur les fausses factures avec filet (son père ne le dénoncera pas), il commencera véritablement sa carrière d’escroc de haut vol de façon tout à fait honorable : il sera successivement un pilote de ligne précoce, un surveillant des internes d’un hôpital de Géorgie pendant une petite année, puis devenu fraichement avocat – selon une auto-attribution très personnelle de diplôme, il officiera à 19 ans dans le cabinet du procureur général de l’État de Louisiane. Je n’évoque ici que les usurpations les plus spectaculaires. Frank, féru de déguisement tant physique qu’intellectuel, endossera dans sa vie de carambouilleur bien d’autres rôles.   Hacker le système : l’attaque de l’homme du milieu et l’art du décrochage. En 1960, dès l’âge de 16 ans Frank Abagnale opta pour voyager aux frais de la Pan American World Airways. Comment ? En se faisant passer pour un pilote de ligne, il utilisa la…

    Lire la suite